Innover pour une planète plus verte : l’intégration harmonieuse des fermes photovoltaïques dans nos paysages agricoles

ferme photovoltaïque

Publié le : 19 décembre 20237 mins de lecture

Avec le réchauffement climatique et la volonté du gouvernement de rendre la création d’énergie la plus verte possible, nombreux sont les exploitants agricoles qui envisagent de transformer une partie de leurs terres en ferme photovoltaïque. Ils pensent ainsi réussir à réduire leur empreinte écologique et leurs factures d’énergie. Si l’idée peut paraître simple et intéressante, il faut prendre le temps de bien évaluer le projet, se lancer dans des démarches complexes et tenir compte de l’impact paysager de telles installations. Est-il possible d’intégrer harmonieusement des panneaux solaires dans les campagnes ?

Champ photovoltaïque : qu’est-ce que c’est ?

Le champ solaire que l’on appelle aussi ferme photovoltaïque se caractérise par une installation de grande ampleur de panneaux solaires. Ces panneaux photovoltaïques s’établissent dans des espaces agricoles non cultivables ou des friches. Certains agriculteurs font même le choix de panneaux flottants que l’on peut mettre sur l’eau.

L’objectif de ces installations est toujours le même. Il s’agit de se servir de l’énergie solaire afin de produire de l’électricité. L’énergie produite dans ce cadre peut être employée en autoconsommation ou générer un revenu supplémentaire, grâce à sa revente. Dans la plupart des cas, les exploitants qui font le choix d’installer ce type de matériel jouent sur les deux tableaux.

Les agriculteurs voient plusieurs avantages à établir un champ solaire sur leur ferme. Avec lui, ils peuvent s’assurer une production d’électricité verte et réduire leur empreinte carbone. Ils ont aussi la possibilité de valoriser des espaces inutilisés. La rentabilité importante de ces champs est aussi un avantage. Ils sont généralement rassurés par la facilité de démontage des structures qui composent ces fermes solaires. Ils se disent que s’ils veulent l’enlever afin d’exploiter à nouveau la terre d’une autre façon, c’est possible.

Les contraintes de l’édification d’un champ photovoltaïque

Installer un champ solaire paraît être une excellente idée en ces temps d’incertitude climatique. La démarche n’est pourtant pas aisée. Les contraintes réglementaires sont assez lourdes. La première d’entre elles est celle liée au PLU (Plan Local d’Urbanisme) qui soumet certains terrains à une réglementation spécifique. Les terres cultivables posent d’ailleurs des problèmes. Elles sont souvent inéligibles à ce type d’installation. Afin de s’assurer de la faisabilité de son projet, il vaut mieux s’adresser à un spécialiste.

Le terrain sur lequel le champ peut être établi doit aussi posséder des caractéristiques spécifiques. Il est nécessaire qu’il soit :

  • complètement plat,
  • accessible facilement,
  • raccordé ou raccordable au réseau électrique,
  • doté d’une surface suffisamment importante (jusqu’à plusieurs hectares).

L’investissement de départ est élevé. Les exploitants ne doivent donc pas s’attendre à un amortissement rapide. Ce genre d’installation ne se révèle réellement rentable qu’après plusieurs années. Il est indispensable d’en avoir conscience avant de se lancer.

Les risques environnementaux doivent aussi être pris en compte lors de l’établissement du projet. Une étude d’impact est exigée pour les installations de grande ampleur. Il faut savoir que si la puissance visée dépasse les 1 MWc, l’enquête publique devient obligatoire.

Le but de ces études est de vérifier que l’installation ne va pas nuire aux écosystèmes locaux. Il est aussi hors de question qu’elle puisse altérer les paysages. Les gens sont très attachés à la beauté des terres agricoles et ne veulent pas d’une transformation inesthétique.

Est-il possible de réaliser une intégration paysagère de tels champs ?

L’intégration paysagère d’un champ photovoltaïque

De la même façon que les panneaux photovoltaïques que l’on installe sur les toits des bâtiments agricoles ou sur les serres doivent s’intégrer correctement dans le paysage, le champ solaire ne doit pas nuire aux panoramas ruraux.

Les spécialistes recommandent de privilégier des panneaux mats et sans effets de surépaisseur afin de favoriser leur intégration. Ils conseillent également de faire établir une étude de paysage avant de se lancer dans un tel projet. Cette étude permet de déterminer de quelle manière il va être possible d’établir le champ.

Elle étudie notamment les perspectives et évalue l’impact de la mise en place des panneaux sur les paysages environnants. La plupart des fermes occupent, aujourd’hui, de grands espaces au sol et se trouvent, pour la plupart, sur des terrains dégagés. Les voisins de ces grandes exploitations ont rarement envie de voir fleurir des panneaux solaires à côté de chez eux et il faut tenir compte de cette donnée.

Un terrain en bordure d’exploitation et proche des riverains n’est donc pas le meilleur emplacement pour installer un champ solaire. Il convient, dans ce cas, de prévoir un support végétal pour accompagner l’installation de ce champ. Il peut s’agir de treilles, de haies brise-vent ou d’autres arbustes. De petites tailles, ils ne nuisent pas à l’ensoleillement, mais permettent de marquer des limites et de créer des brise-vues. Se faire accompagner par un paysagiste pour son projet peut d’ailleurs s’avérer être une excellente idée.

Ce n’est évidemment pas la seule façon d’intégrer correctement ces panneaux solaires au paysage rural. D’autres solutions sont possibles. Il est judicieux de développer son projet en accord avec les voisins et l’environnement. Pour y arriver, solliciter l’aide d’experts locaux est généralement bienvenu.

Une ferme solaire possède de solides avantages et peut être une piste à explorer pour ceux qui souhaitent réduire leur empreinte écologique et se tourner vers l’autoconsommation. Il faut, cependant, avant de se lancer dans son installation, vérifier que le projet est réalisable et l’envisager de façon à nuire le moins possible aux paysages environnants.

Plan du site